samedi 21 août 2010

SORTIE MYCOLOGIQUE : 21 AOÛT 2010 - ST-HIPPOLYTE

Aujourd'hui avait lieu sous la pluie avec le Cercle des Mycologues de Montréal une petite sortie mycologique à St-Hippolyte, dans une forêt que j'aime beaucoup. C'est une grande forêt mixte où on trouve bon nombre de tronc pourris et si on sait où chercher, on peut aussi découvrir une belle section de tourbe de sphaigne où poussent à profusion chanterelles en tube et hygrophores. Le secteur était plutôt bouetteux et la pluie qui tombait n'aidait pas !

Au départ, notre récolte comestible était bien maigre : quelques bolets par ci par là, jusqu'à ce que je réussisse enfin à retrouver l'endroit avec la mousse. Nous avons pu y faire une belle provision de chanterelles en tube.

Les amanites étaient présentes, comme toujours, mais cette fois-ci nous avons eu droit à tout un spectacle. En haut d'une pente, nous avons trouvé un duo d'amanites tue-mouches géantes ! Leurs chapeaux étaient plus gros que mon poing. De toute beauté !

Amanite tue-mouche de taille régulière, environ 6-7 cm de diamètre


Amanite tue-mouche gigantesque, environ 15 cm de diamètre (et elle n'est même pas ouverte !)

Les cortinaires à bracelets étaient clairement les champignons les plus communs sur le site aujourd'hui. On en trouvait toutefois quelques autres espèces.

Le cortinaire à bracelets, facile à reconnaître grâce aux anneaux rouge-orange sur son pied

Le cortinaire semisanguin, facile à reconnaître avec son chapeau jaune-brun et ses lames rouge vif plutôt surprenantes lorsqu'on le retourne !

Les ramaires faisaient aussi bonne figure au niveau des statistiques et nous en avons vu de toutes les couleurs.

Le clavaire de Kunz est d'un beau blanc pur

Ramaire non identifié d'une belle couleur jaunâtre


Quelques bolets ont croisé notre chemin dont le bolet à pied glabrescent et le bolet à pied jaune vif.

Le bolet rugueux se reconnaît à son pied présentant des points noirs et son chapeau beige


Les vesses-de-loup ont commencé à faire leur apparition, enfin ! Elles sont tellement mignonnes.

Bébés vesses-de-loup piriformes


Vesse-de-loup perlée


Quelques ascomycètes ont pu être observés, notamment des pézizes.

Cette pézize recourbée, bien cachée derrière les feuilles, était de bonne taille, environ 10-12 cm de diamètre


Les hygrophores pullulaient avec toute cette pluie et dans les zones humides.

Une des nombreuses talles d'hygrophores rouge cramoisi


Comme toujours, il reste des champignons non identifiés...


Et pour terminer, dans la catégorie "champignons poilus", nous retrouvons les espèces suivantes :

En troisième position, ce mignon cortinaire qui semble bien doux !


En deuxième position, le schizophylle commun qui présente du duvet sur son chapeau !


En première position, le lactaire toisonné qui a le pourtour du chapeau littéralement couvert de laine !

1 commentaire: