lundi 30 juin 2014

SORTIE NATURE : NOTRE-DAME-DE-LA-MERCI - 28 JUIN 2014

Lors d'une sortie pour faire des relevés ornithologiques pour l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec, j'en ai profité pour faire quelques clichés. Il y avait peu de champignons, mais beaucoup de plantes et d'insectes. J'ai pu observer plusieurs espèces de papillons, libellules et demoiselles.

Polypore pérenne

Lycogale du bois

Tricholome à larges feuillets

Sentier du Massif, forêt Ouareau

Vue du mont Prud'homme


Des bleuets !

Pouponnière de papillons (j'en compte 6, et vous ?)

Castor atteint de procrastination...


Je suis toujours étonnée quand je vois des fougères pousser sur une roche...

Crapaud !

Des lupins sauvages ?

Il y en avait de toutes les couleurs !

Halte municipale - Notre-Dame-de-la-Merci

Papillon Baltimore

vendredi 27 juin 2014

BIENTÔT LES CHANTERELLES

La saison avance bon train chez moi. Quelques nouvelles espèces ont fait leur apparition à la maison, notamment les amanites tue-mouche qui sont apparues il y a presque une semaine. J'ai aussi un pleurote (j'aurais aimé une belle grappe...) qui semble faire le bonheur des limaces. Aussi, les cèpes d'Amérique ont connu une poussée fulgurante en début de semaine (je crois qu'ils ont triplé de taille en l'espace d'une journée !), mais ils sont malheureusement bourrés de vers.

Les chanterelles sont attendues pour très bientôt dans Lanaudière/Laurentides/Mauricie. D'ici une à deux semaines, elles devraient commencer à pointer le bout du nez. Elles sont peut-être déjà même arrivées en Estrie/Montérégie. Pour ma part, j'irai faire une tournée de reconnaissance à la mi-juillet. Avec quelques bonnes pluies et une légère baisse de la température, on devrait être en voiture !

Bébé amanite tue-mouche

Un cèpe d'Amérique dans toute sa splendeur

Un vieux pleurote en forme d'huître fait le bonheur de cette limace

dimanche 22 juin 2014

DÉBUT DE SAISON 2014

Après un hiver très long et très froid, du moins dans mon secteur, on a finalement eu droit à un printemps qui s'est réchauffé somme toute assez vite. Il faut dire que j'ai eu de la neige sur mon terrain presque jusqu'au 5 mai facilement. Il était temps qu'elle fonde ! Malgré la fonte tardive, j'ai pu observer mes premiers champignons à la même date que d'habitude, soit durant les premiers jours de mai. Mon terrain s'est rempli de gyromitres, fidèles à leurs habitudes. J'ai aussi trouvé un rond de sorcière de Nolanie printanière, un des rares champignons à lames qui poussent très tôt au printemps, dès la mi-avril.

Gyromitre commun

Nolanie printanière
Puis les gyromitres de mai ont laissé place aux champis du mois de juin. Les cèpes sont apparus vers la mi-juin, toujours à la même place que d'habitude. J'ai bien espéré pouvoir les laisser pousser quelques jours avant de les récolter, mais évidemment, les vers étaient de la partie et ont tout dévoré avant moi.

Jeune cèpe d'Amérique
J'ai aussi trouvé quelques laccaires, une petite amanite et de touts petits champignons bruns. Les grosses amanites tue-mouche ne sont pas encore sorties mais je les attends d'ici une à deux semaines.

Laccaire

Vieille amanite


Jusqu'à présent, la saison mycologique semble bien partie. On a eu des bonnes pluies, des journées ensoleillées mais pas de canicules. Je ne crois pas qu'on aura une année aussi exceptionnelle que 2013, mais j'espère bien faire quelques belles récoltes de chanterelles durant l'été !

vendredi 14 mars 2014

PÊLE-MÊLE - PHOTOS D'AUTOMNE 2013

Voici présentées pêle-mêle quelques photos d'automne que j'ai prises lors de nombreuses sorties qui n'étaient pas nécessairement orientées vers la mycologie. Avec toutes les belles et chaudes journées d'automne qu'on a eu, je n'ai pas pu me retenir d'aller faire de la randonnée presque à tous les weekends. J'ai bien fait de faire le plein de soleil en prévision du rude hiver que nous avons connu par la suite !

La fois où le soleil s'est couché alors que j'étais encore au point de vue (Mont Sourire à St-Donat) et que j'ai eu peur de rester prise en forêt à la noirceur !




Le sentier de l'Ours à Ste-Émilie. Un peu bouetteux et smoocheux par endroits, mais beau sentier dans l'ensemble.




Un arbre envahi par les polypores

Jeunes galérines automnales (appelée aussi galérine marginée), champignon hautement toxique

Pholiotes

Trémelle mésentérique

Léotie visqueuse (le chapeau semble noir, mais il est vert forêt)

Et pour terminer, quelques clichés au sentier de la rivière Swaggin à St-Côme, mon sentier préféré en automne.









Léocarpie fragile

Hydne ombiliqué

Pleurote petit nid

Géoglosse, microglosse ou trichoglosse ?

Polypore des brebis (comestible mais souvent plein de vers)

SORTIE MYCOLOGIQUE : ST-CÔME - 4 SEPTEMBRE

L'année 2013 a été très prolifique en matière de champignons. Lors de cette sortie à St-Côme, j'ai vu un nombre astronomique de russules et de clavaires. C'en était hallucinant ! Malheureusement, j'ai trouvé bien peu de comestibles intéressants, mais mon énorme hydne sinueux a fait ma journée. On peut facilement confondre les hydnes sinueux et les hydnes ombiliqués, deux champignons comestibles qui se ressemblent beaucoup. Les deux possèdent des aiguillons sous leur chapeau et une couleur qui va du blanc à l'orangé. L'hydne ombiliqué se distingue par sa plus petite taille et la présence d'un "nombril" (d'où son nom) au centre du chapeau. L'hydne sinueux est pour sa part plus gros et beaucoup plus charnu. De plus, je le trouve moins amer, mais semble-t-il que mon entourage ne voit aucune amertume dans aucun des deux.


Clavaires petite langue

Clavaire fusiforme, présent en très grande quantité cet automne

Clavaire étroite

Russule de Peck

Bébé russule de Peck

Tricholome de Davis

Vesse-de-loup perlée

Hydne noir

Bolet à pied jaune vif, un comestible que j'aime bien (et je ne suis visiblement pas la seule !)

Mon gros hydne sinueux (pied de mouton)

Aiguillons de l'hydne sinueux



Ma cueillette : lactaire couleur de suie, chanterelle en tube, pied de mouton et armillaire ventru