samedi 31 juillet 2010

SORTIE MYCOLOGIQUE : 31 JUILLET 2010 - STE-URSULE

J'en ai encore eu la preuve aujourd'hui : cueillir des champignons est un sport extrême ! Ce matin avait lieu à Ste-Ursule sous le soleil la première sortie estivale du Cercle des Mycologues de Montréal. Tout allait bien : il y avait beaucoup de monde, le site était très plaisant, nous avons fait une excellente cueillette contrairement à plusieurs autres personnes. Au moment de retourner vers le lieu de pique-nique, nous avons décidé de nous attarder au bord de la rivière et ce fut assez payant... jusqu'à ce qu'on marche dans un nid de guêpes logé dans un vieux tronc creux.

Mon copain : "Des guêpes !!!!"
Moi : "Hein ? De quoi tu parles ?"
Mon copain, déjà rendu plus loin : "On a marché dans un nid de guêpes, cours !"
Moi, prenant mon temps : "Où ça ? Je vois rien..."
Mon copain : "Regarde là-bas, ça sort au bout du tronc !"
Moi : "Je vois ri..."
Nous deux : "OUCH !!!"

S'ensuit une course folle. Je pense qu'on a grimpé une pente à 60° dans le temps de le dire. Rendu en haut, on se croit à l'abri, on reprend notre souffle, puis on se fait piquer encore ! On échappe le panier de champignons, ramasse le tout en quatrième vitesse et on décampe à travers le sentier plein de racines. On traverse le pont au-dessus de la rivière et puis on souffle enfin... Et dire que les gens s'inquiètent de la toxicité des champignons... Ya pire !

Heureusement, les piqûres de guêpes n'ont pas chauffé trop longtemps. Pas assez longtemps pour gâcher notre journée car 20 minutes plus tard on mangeait et 40 minutes plus tard on étalait notre cueillette pour le plus grand plaisir des autres participants.


Le parc visité est situé à Ste-Ursule en Mauricie. L'endroit est très enchanteur, bien aménagé et présente plusieurs habitats différents pour les champignons : feuillus, conifères, forêt mixte, berge de rivière, dénivellés, clairières, sous-bois. Bref, c'est un superbe terrain de jeu ! Au moment de la visite, il n'avait pas plu depuis plus d'une semaine. Certains champignons étaient en piteux état. Toutefois, le potentiel est bien là, c'est la pluie qui manque cette année ! Nous avons tout de même fait une superbe récolte.

Au menu cette semaine dans nos assiettes : bolet à pied orné, bolet à pied jaune vif, bolet à pied glabrescent, bolet peint, chanterelle, cèpe d'amérique, des russules que j'identifierai probablement demain.


Première belle découverte de la journée : de jolis bolets peints. Ces bolets sont comestibles à condition de peler la cuticule du chapeau qui cause des désordres gastro-intestinaux chez certaines personnes.


Les russules étaient très présentes lors de cette sortie. Il n'est pas toujours facile de les identifier ! Certaines sont amères, d'autres brûlantes. Enfin, certaines sont comestibles.


Nous avons trouvé trois sortes de chanterelles aujourd'hui : la chanterelle commune, la chanterelle à flocons ainsi que cette jolie talle de bébés chanterelles jaunissantes ou couleur de flamme (à déterminer).


Le bolet à pied jaune vif a été trouvé facilement sur le site. C'est à mon avis un des plus beaux bolets avec ses couleurs vives.


Le cèpe d'Amérique, reconnu comme étant un des meilleurs comestibles au Québec, ressemble à un petit pain à salade à la croûte bien dorée lorsque vu du dessus !


Le bolet à pied orné poussait en très grande quantité dans certains secteurs et nous avons pu en faire une belle cueillette. On le reconnaît facilement à son pied jaune moutarde qui présente une très forte réticulation (réseau de mailes).


Les bolets américains étaient aussi présents en grande quantité. Celui-ci semble exsuder du liquide par ses pores.


Un superbe lactaire décevant a été cueilli. Voyez le lait blanc crème qui jaillit de ses lames.


Ces lactaires roux étaient présents tout au bord de la rivière. Leur couleur vive nous les fait remarquer rapidement.


Le scléroderme vulgaire, toxique, pourrait être confondu avec des vesses-de-loup comestibles. Toutefois, il est plus ferme que celles-ci et est entièrement noir à l'intérieur alors que les vesses-de-loup sont blanches.


Moi très heureuse d'avoir ENFIN trouvé mon premier cèpe à vie !

4 commentaires:

  1. Bon maintenant on peut vraiment affirmer que tu as eu la piqûre!!! Vive la nature

    Bye xx

    RépondreSupprimer
  2. Hihihi
    Ton récit est très intéressant Katia.
    Le dialogue du "moment guêpes" m'a bien fait rire!
    Tu pourras confectionner de belles recettes avec cette belle cueillette...

    Radisjoli

    RépondreSupprimer
  3. Dominik Roberge17 août 2011 à 19:45

    les bolets ont l'air de s'entasser le long des sentier dans mon coin a sherbrooke
    , ont se tanne d'en ramasser avant de les avoir tout pris lol .

    RépondreSupprimer
  4. J en ai cueilli une gagne et j'ai fait une soupe au vin blanc beurre et persillade, lait... C est super bon, ça fond dans la bouche!

    RépondreSupprimer